Qu'est-ce que l'AFI ?
 


L'A.F.I. (Association Futaie Irrégulière) est une association type loi 1901, créée en 1991 à l'initiative d'experts forestiers privés, afin de promouvoir la gestion des peuplements irréguliers. Elle se veut un lieu d'échange d'informations techniques. Elle utilise les principes de gestion préconisés par l'association Pro Silva.
Ces deux associations restent distinctes, bien qu'elles poursuivent à leur manière un certain nombre d'objectifs en commun.

L'AFI a pour objectif de promouvoir les méthodes de gestion et techniques sylvicoles les plus performantes en structures irrégulières, conférant aux peuplements une plus grande plasticité et assurant au gestionnaire une meilleure réponse aux sollicitations extérieures (accident climatique, variation du marché, demande sociale).

Depuis plus de vingt ans, les gestionnaires réunis au sein de l'AFI ont amélioré les grandes orientations et les techniques sylvicoles propres au régime de la futaie irrégulière.

Pour contribuer à diffuser ou aider à mieux définir cette technique sylvicole, l'AFI a décidé de mettre en place un réseau de parcelles de référence. Chaque dispositif fait l'objet d'un suivi dendrométrique économique et écologique.

 

 

Objectifs

Ils sont multiples :

Caractériser dans toutes ses composantes (sylvicoles, économiques et écologiques) la gestion pratiquée en peuplement irrégulier en évitant au maximum de l'influencer.

Montrer au travers du suivi de parcelles de référence, que les principes de la futaie irrégulière sont utilisables dans des situations très diverses (composition en essence, fertilité du milieu, mode d'exploitation, ...). Les mesures effectuées sur des peuplements de caractéristiques différentes, permettent de connaître, pour des stations variées, les réactions aux interventions sylvicoles ainsi qu'aux éventuels aléas climatiques.

Vérifier que l'utilisation de la dynamique végétale apporte une réduction des coûts de production et d'exploitation, tout en permettant d'améliorer le niveau des recettes et celui du capital producteur.

Retenir les exemples les plus pédagogiques, les caractériser par des données chiffrées aussi bien sur les aspects dendrométriques qu'économiques (accroissement des arbres, production par qualité, recettes, dépenses, évolution du capital ...).

Contribuer à une amélioration des connaissances. Permettre de mieux cerner, en fonction des souhaits du propriétaire et des possibilités du milieu, les seuils minima et maxima de matériel au-delà desquels le peuplement perd sa plasticité : difficulté d'obtention d'une régénération de qualité, substitution d'essences, difficulté de gestion de la qualité des arbres...

Assurer une circulation de l'information, tant sur les solutions proposées que sur les questions en suspend. Ce dernier point est sans doute le plus important.



 

Contrairement aux peuplements irréguliers résineux qui disposent pour la futaie jardinée d'Epicéa-Sapin de références, la technicité attachée aux peuplements feuillus irréguliers ne se retrouve pas dans les ouvrages de sylviculture. C'est donc dans ce domaine que l'association a porté son effort. Elle s'intéresse également à certaines problématiques particulières comme la conversion de plantations résineuses en futaie irrégulière (alternative à la coupe rase et à la plantation).

La progression dans la démarche a suscité l'émergence d'objectifs secondaires. Ainsi, à la suite de la tempête du 26 décembre 1999, le réseau a-t-il été utilisé pour tenter de mettre en évidence les facteurs permettant d'expliquer l'importance des dégâts les plus graves.

Les mesures effectuées sur ces peuplements irréguliers fournissent des résultats annexes, tels que des ordres de grandeur de certaines caractéristiques dendrométriques comme les coefficients de variation, informations utiles pour dimensionner un dispositif de contrôle de gestion.